top of page
  • Photo du rédacteurAstrid Harel Bauwens

La Martinique, jolie escale pratique !

Après les Grenadines, on a mis le cap sur la Martinique.


On a fait une remontée bien sportive, surtout au nord-ouest de Sainte-Lucie, au près dans 25 nœuds de vent, des vagues de 1m50 à 2m avec une période très courte. C’était pas agréable. Il y a même un catamaran ce jour-là qui a démâté.

Ces petits 16 milles nautiques m’ont paru interminables avec un bon mal de mer.


On est arrivé en fin d’après-midi en Martinique, au Marin. On a d’abord été très impressionnés par la forêt de mâts. Il y a au moins 1000 bateaux dans cette marina, aux pontons ou sur mouillages.

On a pris une bouée avec la capitainerie, pas très loin d’une pizzeria et les enfants étaient enchantés.


Après une nuit ici et un petit ravitaillement le lendemain à Pli Bel Price, on a rejoint les Darwin Sound à qui on avait fait nos adieux, et qu’on retrouve ici avec joie.

C’est à Anse Chaudière qu’ils nous donnent rendez-vous, un mouillage qu’ils apprécient particulièrement et qui nous a aussi beaucoup séduits.


Le supermarché des marins trop pratique avec son ponton


On a de quoi remplir le frigo et on repart !


Retrouvailles avec les Darwin Sound à Anse Chaudière



Endroit très sympa pour le snorkelling


Et pas loin accessible en annexe il y a la belle église Saint-Henri des Anses-d’Arlet

Ensuite, retour au Marin, cette fois au ponton pendant quelques jours afin de nous rapprocher des ship chandlers et facilités. Bryce s’est bien régalé et en a profité pour réparer des petites choses à bord comme un ventilateur, le frigo qui commençait à vaciller (catastrophe pour la bière fraîche surtout !)…


Être au ponton ça a ses bons côtés : on est proche de la boulangerie (française en plus, quel bonheur !!!), les ship chandlers pour bichonner le bateau, les restaurants si nous le souhaitons.

Mais être au ponton c’est aussi le plus désagréable pour les enfants et moi. Il fait chaud, et au Marin particulièrement il n’y a pas une zone d’ombre pour faire des marches. On sort donc uniquement le matin ou l’après-midi quand le soleil cogne moins. Et il est évidemment impensable de faire un plongeon dans la mer.


Vélo le matin, vélo l’après-midi pour Skye


Il y a cela de bon dans ce voyage… les enfants s’émerveillent devant les étalages de fruits et légumes



Lady Blue au ponton (devant InoxAlu)

Les petits travaux terminés, on est allé rejoindre d’autres copains à Sainte-Anne, bateaux qu’on retrouve toujours avec plaisir : Saga, Agapé et Im’possible (Valentine et Sébastien que nous venons de rencontrer, et qui ont le même bateau que nous).

Saga nous a reçus pour un apéro très sympa, Bryce et moi n’aurons jamais connu une si grande réunion de copains depuis notre voyage.




C’est aussi en Martinique que notre grande Abby fête ses 12 ans…

Avec la complicité d’Anna (Saga), Hector et moi lui avons organisé un pyjama party surprise


Notre deuxième week-end on le passe à la grande Anse des Salines, très belle !

On fête Pâques pour la deuxième fois sur Lady Blue, tous les 5 uniquement et on marque bien le coup.

Chasse aux œufs le matin, bain de mer avant un délicieux rôti de porc à midi, déjeuner qu’on éternise en musique. Il en faut peu pour être dans le mood !




La semaine, on profite toujours du Marin pour faire quelques vérifications, et Bryce a remarqué sur notre martingale que 2 torons étaient abîmés. Malheureusement, on doit donc changer les câbles et on en profite pour faire une vérification générale ! Heureusement, il n’y a que la martingale qui est touchée, et Grand Large Services avec Pascal, Aurore et sa super équipe nous a rapidement sortis de ce petit pépin !


En pleine semaine, on reçoit un appel sympathique de Greg, Martiniquais vivant à Maurice, de passage ici, qui nous invite chez ses parents à déjeuner au Cap Est.

On a pu donc découvrir les terres par la route, la Martinique est un beau pays !

On oubliera pas l’accueil chaleureux de Greg et ses parents dans leur jolie maison de vacances, et aussi le gratin de bananes plantain délicieux.


Après presque 20 jours en Martinique, on va pouvoir quitter et continuer la remontée de l’arc Antillais.

On remonte côté Est, au vent donc, pour une navigation un peu plus confortable.

Sur la route, on choisit de nous arrêter pour la nuit à Îlet Madame qui a de très bons avis sur l’application Navily.



On adore ce petit coin qui est très fréquenté la journée, et désert à partir de 16h.

Bon ! On est avitaillé…


On a fait le plein de piments végétariens (qui ont le bon goût du piment mais sans piquer)


Alors papa ? On va où maintenant ?


169 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page