top of page
  • Photo du rédacteurAstrid Harel Bauwens

Saint-Vincent et les Grenadines


C’est un nom qui fait rêver et qui laisse une petite trace musicale dans nos têtes.


Saint-Vincent et les Grenadines est devenu un pays indépendant en 1979. Les Français et les Anglais ont tous deux revendiqué sa possession, avec les Anglais finalement en contrôle jusqu'à l'indépendance.


Aller, c’est parti pour la découverte de ces petits confettis de sable blanc ! On n’a pas pu tous les faire alors nous y sommes allés au feeling ou sur conseils d’amis, sans guide touristique.


Union Island

C’est par Union Island - à Clifton Bay que nous avons fait notre entrée et les formalités - réputées pour être faciles ici.

Les Caraïbes tiennent leur réputation avec les maisons colorées, la bonne ambiance, l’eau turquoise. On est tout de suite plongé dans le bain au sens propre du terme surtout !





Union Island c’est aussi un magnifique spot de Kite Surf et on est un peu frustrés Bryce et moi de ne pas avoir de matériel à bord.

Mais c’est un choix qu’on a pris, car ayant Skye à surveiller l’un de nous aurait été « puni » d’une manière ou d’une autre. On se rattrapera dans notre paradis mauricien.


Un cours pour moi quand même au JT pro center (merveilleux cadeau de Bryce)


Nous étions non loin du Happy Island où l’on goûte semble-t-il aux meilleures piñas coladas.


J’y suis pas allée mais Bryce pourra témoigner !


On a aussi mouillé 2 nuits à Frigate Island, un peu plus sauvage avec beaucoup de kiters et wing foilers autour de nous.

Les enfants ont pris avec Bryce leur premier cours de foil mais aussi de planche à voile que nos copains bateaux les Agapé nous avaient bien gentiment mis à disposition.


À Frigate


Avec Elisabeth, Augustin et Alix


Mayreau

Après Union, on a choisi d’aller à Mayreau. Bryce avait en tête une magnifique image d’une baie en particulier où étaient allés nos compatriotes Zenfan Labriz lors de leur grand voyage.

Contrairement à eux qui avaient l’île pour eux (Covid oblige), nous sommes arrivés dans la Salt Whistle Bay qui était pleine de bateaux.

Mais on a pu nous frayer un chemin pour nous mettre en première position sur la plage !

Planches à l’eau, on a passé des heures dans la mer et sur le sable à faire des « chiens de sable » ou des « volcans de sable ».


Notre mouillage à Salt Whistle Bay







Twassante Bay, toujours à Mayreau, mouillage très différent car sauvage, qu’on a bien aimé aussi


Avec Elisabeth et Augustin


J’ai croisé cette jolie raie aigle tachetée en faisant du snorkelling autour de Lady Blue


Les Tobago Cays

Après Mayreau, petite navigation tranquille jusqu’aux célèbres Tobago Cays !

L’une de ses îles (île du Petit Tabac), qu’on apercevait depuis notre mouillage, avait servi de décor pour le film ‘Pirate des Caraïbes’.

Pour les connaisseurs, c’est dans ‘Le secret du coffre maudit’ lorsque Jack est abandonné sur une île déserte avec une seule bouteille de rhum.


Lady Blue aux Tobago Cays tout à droite (photo prise par les Agapé)


Il y a des tortues en abondance !


Prendre les vagues avec la planche, l’activité préférée des grands


Et même Skye s’y met


Bequia

Coup de foudre pour Bequia !

L’ambiance générale sur le mouillage de Port Elisabeth et dans ce petit village charmant nous a séduit !




On a adoré le passage piéton en bordure de mer qui permet de longer la côte à pieds.


Les restaurants et certains commerces ont des pontons sur lesquels on accoste directement avec notre annexe.


Le Princess Margaret Beach juste à côté a permis aux enfants de bien s’amuser à prendre les vagues. L’accostage avec la navette est par contre très casse-cou, on préfère donc mettre l’ancre et nager.



Chien de sable !


On a fait un bon déjeuner au Jack’s Beach Bar situé en prime spot sur la plage.


Saint-Vincent

Après ses Grenadines, cap sur Saint-Vincent.

Notre dernière nuit sur ce territoire on l’a faite dans la baie de Cumberland sur l’île principale de Saint-Vincent.

Ici le mouillage est très atypique ! Les fonds étant abruptes, le mouillage se fait sur ancre devant et bout à terre attaché à un cocotier à l’arrière.



Sommes partis un peu vite par manque d’avitaillement. On trouve facilement des légumes et des œufs  (à prix d’or) ici, mais par contre n’avons pas souhaité nous aventurer dans l’achat de viandes. Pour rester plus longtemps on aurait dû faire le plein en Guyane. Raté !



356 vues1 commentaire

1 comentario


anne.antelme
08 abr

Merci pour ce partage, c’est fantastique de vous suivre🥰🥰🥰

Me gusta
bottom of page