top of page
  • Photo du rédacteurAstrid Harel Bauwens

Lady Blue fait sa star à St. Barth en passant par Antigua


Antigua


On a laissé la Guadeloupe sous la pluie, et c’est une navigation ensoleillée qui nous transporte à Antigua.

Antigua c’était une colonie britannique jusqu’en 1981, et c’est aujourd’hui un état indépendant.


Malheureusement une fois sur place il n’a pas arrêté de pleuvoir.


Ce qu’on a bien aimé ce sont les douches complètes sous la pluie, on a aussi récupéré 80 litres d’eau dans nos bidons.

En bateau quand il ne fait pas beau les journées sont longues et on est vite les uns sur les autres.


A la moindre éclaircie, on fonce sur une plage pour nous défouler. Et finalement ce sont ces moments émerveillés qui resteront gravés.


Cette pluie incessante ne nous a pas donné envie de rester et on quitte donc Antigua sans avoir vu davantage que la partie de Jolly Harbour qui nous a semblé un peu artificielle. On entend beaucoup de belles choses cependant sur la côte Est, ainsi que Barbuda au dessus qui est apparemment paradisiaque.


À Jolly Harbour, Les formalités se font directement au ponton devant les douanes


Beaucoup, beaucoup de pluie et de beaux souvenirs


Petite promenade en dinghy… toujours sous la pluie


Une belle éclaircie ! Lady Blue sur son mouillage (The Cove)


Les plages, jolies, mais aménagées pour les touristes


L’eau est d’ailleurs très trouble… est-ce lié aux aménagements ?

On continue l’école très sérieusement à chaque escale


Saint Barthélemy


St. Barth se trouve à 70 milles nautiques d’Antigua.

Sur Lady Blue on doit compter environ 9 heures de mer pour cette traversée.

C’est qu’on devient un peu capricieux les enfants et moi, et on est pas surexcités avec ce temps gris, de naviguer toute une journée.

Bryce nous surprend en démarrant la navigation vers les 22h pour arriver à St. Barth au petit matin.

Mais quel bonheur ! On se réveille dans le mouillage de Gustavia, avec une eau transparente par 4 mètres de fond.

Bryce fait les formalités d’entrée bien rapides heureusement ici puisqu’on est en France, et dort une bonne partie de la matinée pour récupérer de sa nuit blanche.


Notre piscine

On est au mouillage du port, on n'a jamais vu un port aussi propre depuis nos débuts en mer.

On adore déjà St. Barth et on décide de rester une bonne semaine ici.


Gustavia (la Marina et le village)

Et notre mouillage


Misstinguette en charge du BBQ pour notre première soirée


Nos yeux s’écarquillent devant tous ces yachts


Avec les belles boutiques de créateurs, les restaurants haut de gamme et les hôtels de luxe, on pourrait penser qu’on est dans le "m'as-tu-vu", le bling-bling & co.



Pourtant, on est ravis de l’accueil des commerçants, que l'on soit en tunique de plage / short de bain ou en belle robe d’été / bermuda on se sent à l’aise. Vous pouvez passer à côté d’une grande star sans même le savoir.


Les enfants ont bien rigolé avec ces petites voitures (j’aurais bien aimé les déposer à l’école dedans)

On comprend pourquoi Johnny a tant aimé cette île. Ici, il se sentait en "paix".


C’est d’ailleurs ici qu’il repose pour l’éternité

Dans un magnifique cimetière


On a été déjeuner sur la plage de St Jean, avec vue sur l’aérodrome le plus branché où les avions semblent faire la queue pour atterrir.


On a aussi été voir Shell Beach, la plage aux coquillages roses où les enfants ont pris un délicieux bain de mer.


Shell Beach

Place aux mouillages sauvages, on se dirige vers la très réputée Anse de Colombiers pour 2 nuits.



Surplombant l’anse, il y a la maison construite par le milliardaire américain David Rockefeller


Les enfants ont bien apprécié la petite piscine naturelle derrière les rochers


Après tous ces bains de mer, on repart vers Gustavia pour faire les formalités de sortie.


Pour notre dernière nuit on a choisi le mouillage de Corossol, devant le joli village de pêcheurs. La journée est bien pluvieuse mais on a été gâté toute la semaine par le soleil.


Corossol


Avant de partir, il fallait boire un coup au bar de l’oubli !


Avant de quitter St. Barth, on a fait un stop d’une nuit à l’Ile Fourchue, encore un trésor à découvrir absolument. C’est une île très sauvage avec une belle plage de galets.


On y retrouve une fois de plus nos amis du Québec, les Darwin Sound et leurs 4 boys


Skye et Léo (le cousin des Darwin Sound)

Il y a de très belles marches à faire

Et des découvertes improbables !


Ici les bains de mer ont été un peu réduits, lorsqu’on a vu ce gros bonhomme sous Lady Blue.

Saint-Martin sera notre prochaine escale mais aussi la dernière des Antilles…




78 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page